DeMarcus Cousins sait tourner en dérision ses détracteurs. Le joueur est carrément parti demander aux journalistes s'ils voulaient le voir rester à Sacramento.

DeMarcus CousinsCe n'est pas l'amour fou entre DeMarcus Cousins et les médias chargés de couvrir les Sacramento Kings au quotidien. Les journalistes locaux n'hésitent pas à le descendre dès qu'ils en ont l'occasion et lui réplique par les intimidations (il suffit d'un simple regard) ou même les menaces comme ce fut le cas récemment après qu'un reporter évoque le frère de DMC dans un article.

Mais aussi les journalistes n'ont pas d'autres choix que de composer avec Cousins, du moins aussi longtemps qu'il sera la star des Kings. Et justement, la fin serait-elle proche entre le joueur et sa franchise ? Son nom ne cesse de circuler dans les rumeurs sans qu'aucun transfert ne se concrétise. Hier soir, les médias l'ont questionné sur son envie de rester. Il a été catégorique : il "veut être à Sacramento".

La suite est plus cocasse. Tel un parrain de la mafia qui manipule une foule de détracteurs avec un sourire de façade, DeMarcus Cousins a ensuite demandé aux journalistes si eux voulaient le voir rester. Et il n'a pas posé la question à n'importe quels journalistes mais justement à ceux avec qui il s'est le plus pris le chou : Ailene Voisin et Andy Furillo du Sacramento Bee.

Déstabilisée, Voisin a simplement répondu qu'elle n'était pas GM. Furillo a avoué que, si c'était de son ressort, le joueur serait déjà ailleurs. Ce à quoi a répondu Cousins de façon princière : "Devinez quoi... je suis là".