Charles Oakley s'en est pris à James Dolan, le propriétaire des Knicks, en plein match contre les Clippers et a dû être expulsé et arrêté. Une scène hallucinante.

C'est une scène surréaliste à laquelle ont assisté les spectateurs du Madison Square Garden cette nuit, lors du match entre les Knicks et les Clippers. Charles Oakley, l'ancien joueur de la franchise, a dû être escorté par la police hors de la salle de Penn Station après avoir, selon le service de sécurité, insulté le propriétaire James Dolan, assis à quelques mètres de lui et en être presque venu aux mains avec les agents du MSG. Une séquence embarrassante et inouïe qui a vu Phil Jackson tenter de raisonner l'ancien pivot, sans succès. Oakley, 54 ans, devra répondre de trois "tentatives d'agression".

Doc Rivers, ancien coéquipier d'Oakley et coach des Clippers, n'en a pas cru ses yeux à quelques mètres de là.

"C'était dur à regarder pour moi. J'ai songé à y aller, mais je me suis demandé ce que j'allais bien pouvoir faire. Charles, c'est mon gars. Je n'ai pas aimé ce que j'ai vu".

L'année dernière, Charles Oakley avait exprimé quelques griefs contre James Dolan, qu'il avait tenté plusieurs fois de rencontrer sans succès pour s'expliquer d'homme à homme après que le quinqua a été interdit d'approcher l'équipe. Il avait notamment traité l'homme d'affaires de "bad man" et de "motherfucker", l'accusant à plusieurs reprises de couler la franchise.

Relâché après un passage au poste, Oakley assure n'avoir absolument rien dit à James Dolan et avoir simplement répondu au service de sécurité venu questionner sa présence aussi près du propriétaire.

"Je leur ai dit que j'avais acheté les tickets moi-même. Je jure sur la tête de ma mère que je n'ai pas parlé à Dolan. J'ai demandé aux mecs pourquoi ils me regardaient comme ça et ils m'ont demandé de partir. J'ai refusé", a-t-il expliqué au New York Daily News.

Les Knicks ont eux communiqué après la rencontre :

"Charles Oakley s'est comporté de manière inappropriée et abusive. Il a été expulsé et arrêté par la police. Il a été un grand joueur de la franchise et on espère qu'il recevra de l'aide prochainement".

Il y a de fortes chances que l'on ne revoit plus "Oak" au Madison Square Garden pendant un bon moment...